· 

Comment la SFE ( Société Française d’Endocrinologie) perd toute crédibilité

Levothyrox. L’endocrinologue du CHU d’Angers Patrice Rodien fait une mise au point. En savoir plus sur http://www.my-angers.info/09/13/levothyrox-lendocrinologue-du-chu-dangers-patrice-rodien-fait-une-mise-au-point/66458#LBbY09u9Gopu3mf4.99
Levothyrox. L’endocrinologue du CHU d’Angers Patrice Rodien fait une mise au point. En savoir plus sur http://www.my-angers.info/09/13/levothyrox-lendocrinologue-du-chu-dangers-patrice-rodien-fait-une-mise-au-point/66458#LBbY09u9Gopu3mf4.99

Lundi matin, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a fait état sur RTL de 9000 signalements d’effets indésirables par les patients prenant du Levothyrox et a reconnu un problème d’information des malades.
Le Professeur Patrice Rodien, vice-président de la Société Française d’Endocrinologie (SFE), coordonnateur du centre de référence des maladies rares de la thyroïde et des récepteurs hormonaux au CHU d’Angers et les experts médicaux souhaitent appeler à une analyse sereine et rappeler quelques préconisations d’usage.

« Il convient de séparer ce qui relève d’une inquiétude légitime, d’un mécontentement voire d’une colère face à une communication, peut-être imparfaite, d’une part et ce qui relève de réels problèmes médicaux d’autre part. » explique l’endocrinologue angevin Patrice Rodien

 

Mise sur le marché fin mars 2017, la nouvelle formule du Levothyrox avait été réclamée dès 2012 au laboratoire Merck par l’Agence du médicament. La teneur en substance active dans les comprimés était aléatoire selon les lots. Un dérèglement provenant du lactose présent dans le comprimé et qui est un excipient à effet notoire. Aussi, dans la nouvelle formule du Levothyrox, celui-ci est remplacé par du Mannitol et de l’acide citrique. Pour autant cette nouvelle formule du médicament ne conviendrait pas à certains.

 

« Ce procédé n’est pas exceptionnel : un certain nombre de médicaments subissent ainsi, au cours de leur «  vie  », des modifications de procédés de fabrication avec l’approbation des autorités de régulation. Le lactose, un excipient auquel certains patients sont intolérants, a été supprimé et remplacé par du mannitol à très faible concentration et de l’acide citrique anhydre La pratique nous a appris qu’une variation, même modeste, de la dose absorbée par le tube digestif pour une même dose ingérée peut aboutir à un déséquilibre hormonal et à des symptômes. Ces symptômes, comme ceux de l’hypothyroïdie et de l’hyperthyroïdie, sont peu spécifiques, parfois ressentis au cours d’autres maladies, mais indéniablement réels. » explique le Spécialiste du CHU d’Angers

Selon les derniers chiffres de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), les déclarations d’effets indésirables dus à la nouvelle formule du Levothyrox s’élèveraient à 5.000 sur les trois millions de personnes qui prennent du Levothyrox en France Au rang de ces effets indésirables se trouvent des crampes, des maux de tête, des vertiges ou encore la perte de cheveux. Les conclusions de l’enquête de pharmacovigilance seront publiées en octobre.

 

Liens d’intérêt

Pr Patrice Rodien, vice-président de la SFE, coordonnateur du centre de référence des maladies rares de la thyroïde et des récepteurs hormonaux au CHU d’Angers, déclare avoir bénéficié de la prise en charge par la société MERCK-SERONO de frais de voyage et d’hébergement lors de congrès internationaux, ainsi que d’honoraires pour communications lors de réunions scientifiques et médicales.

Pr Philippe Caron, président du GRT, est consultant pour le laboratoire MERCK-SERONO, et déclare avoir bénéficié de la prise en charge par la société MERCK-SERONO de frais de voyage et d’hébergement lors de congrès nationaux et internationaux, ainsi que d’honoraires pour communications lors de réunions scientifiques et médicales.

Pr Rachel Reynaud, présidente de la SFEDP déclare avoir bénéficié de la prise en charge par la société MERCK-SERONO de frais de voyage et hébergement lors de congrès et réunions scientifiques


Lire l'article original

Publié le 13 septembre 2017


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Dai (mercredi, 08 novembre 2017 13:47)

    Bjr je suis victime de L'EVOTHYROX .j'ai voulue changé j'ai prié heuthyrox je ne l'ai suporte des malaises des maux de tête atroce j'ai fait une prise la TH4 7,14.le médecin m'a remis au LEVOTHYROX un jour 150mg un jour 125mg je suis très fatigué .je perd mes cheveux etc. Je ne sais plus quoi faire dois-je continues à prendre où ? Aides moi SVP. Merci par avance. J'ai 63ans et demie je suis veuve sans enfants

  • #2

    Boulanger (jeudi, 09 novembre 2017 08:19)

    Depuis mai dernier maux de tête. .grande fatigue douleurs musculaires. .vertiges mes examens de TSH sont normaux. ..quoi faire....je n en peux plus...

  • #3

    Benamara (jeudi, 09 novembre 2017 09:18)

    Bjr, j'ai pris le nouveau levothyrox depuis je n'arrive pas à avaler ma salive + mal de tête douleur au ventre alors j'ai pris du Euthyrox ma à la tête toujours+ mon poignet me fait super mal depuis je suis à 125 alors qu'avant je ne dépasse pas les 100 sinon malade bizarre!!