· 

JP DOOR répond aux questions du JOURNAL INTERNATIONAL DE MEDECINE

La crise du Lévothyrox vue de l’hémicycle

Interview du Dr Jean-Pierre Door, cardiologue, député du Loiret, rapporteur de la mission flash sur le Lévothyrox

Nous ne disposons pas de la vidéo, mais vous pouvez la lire en cliquant sur cette image 


Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Denotte Lucie (samedi, 18 novembre 2017 18:54)



    Désolée j'ai craqué (c'est un peu long mais il me fallait réagir ) :

    Peut-on exclure un problème pharmacologique ? - 00:08
    *La meme molécule certes ... mais assemblée et liée avec d'autres produits ! (eh non Mr je ne mange pas de bonbons tous les jours !)

    Peut-on exclure un défaut de fabrication ? - 00:45
    *Oui je veux une enquete particulière sur le mode de fabrication !

    Quelle est la cause profonde de cette crise ? - 01:10
    *Si comme Mr Door le dit : entre l'ancien et le nouveau médicament il y a des différences .... alors pourquoi n'est-ce pas un problème pharmacologique ?

    Y a-t-il une sur prescription de cette molécule ? - 01:43
    *L'académie nationale de medecine a "semblé dire" .... (ça c'est precis ! ) auparavant il y en avait 10 fois moins de patients traités.... et moins de nuages aussi dans notre beau ciel de France ? Oui évitons le "surtraitement" et même le traitement des patients ..... oui vous avez raison Mr Door: ne les soignons pas ... ça creusera moins le trou de la sécu ! (et renflouera les
    croques-morts)

    Quel rôle ont joué les réseaux sociaux dans cette crise ? - 03:00
    *Pour ma part "Merci les réseaux sociaux" formidables lanceurs d'alerte qui ont permis aux personnes de sortir de l'ombre, de comprendre d'où venaient leurs troubles, de se rassembler et de commencer à se faire entendre !

    Quel regard portez-vous sur notre système de pharmacovigilance ? - 03:44
    *C'est un système qui est adapté d'après Mr Door ... pas certaine que les dinosaures soient adaptés pour ce siècle ! Quand à la transparence des centres de pharmaco-vigilance ... je suis heureuse d'apprendre que grâce à elle .... nous allons enfin savoir (puisque la démarche semble si simple pour le signalement !) combien de personnes ont été impactées négativement par ce changement de formule ^^ Si si ... Mr Door a dit que c'était facile à vérifier ...

    Vous avez parlé d'un défaut d'information : qu'entendez-vous par là ? - 04:20
    *Si l'information était parvenue directement aux patient en aval comme le préconise Mr Door ... mes jambes m'auraient fait moins souffrir ... ma mémoire ne serait pas fichue le camps ... mon coeur n'aurait pas soubressauté pour un oui pour un non etc etc ... ah ! Que n'ai-je prevenu mon organisme en AVAL Mr Door ! ... Vous dîtes que cette information a péché ... oui ... elle m'a emPECHE de vivre normalement depuis le printemps ! Oui oui .... faisons des progrès dans l'information des patients ... (il serait grand temps !)

    Comment avertir directement les patients ? - 05:13
    *Les labos n'ont pas le droit de nous parler ... chutttttt .... ne pas dire quand prennent fin les brevets ... chuttttt !

    Quel regard portez-vous sur une éventuelle réintroduction de l'ancienne
    formule ? - 5:42
    *Oui et cette ancienne formule qui date du début du siècle dernier convenait à bon nombre de patients ... donc on reviens toujours à la même question : qui avait interêt à en changer ? ... et si l'"autre" (l'ancienne formule) a perdu son AMM (autorisation de mise sur le marché) eh bien rendons lui ! Puisque le médicament est différent ... il peut donc s'appeler aussi en France comme en Europe : non plus Levothyrox mais Euthyrox et avoir .... de nouveau en urgence une AMM ! Quand au système de précaution , permettez-moi Mr Door, moi qui ne suis pas médecin ... de vous demander quelles précautions ont été prises lors de la mise en place de la nouvelle formule (et par pitié ne me parlez pas de ces soi-disant tests effectués sur un panel reduit de personnes non malades de la thyroide !)

    Quel regard portez-vous sur le jugement ordonnant la délivrance de l'ancienne
    formule à des patients ? - 7:21
    *Avez-vous suivi les déclarations de Mme Buzin , ministre de la santé ? ... Si oui vous devriez alors savoir que l'Eurothyrox (appelation europeenne du Levo ancienne formule ) était censé être disponnible aux porteurs d'une ordonnance le prescrivant ! MERCI MONSIEUR LE JUGE QUI AVEZ PRIS CETTE DECISION D'ALLER VERIFIER EN PHARMACIE LA DISPONIBILITE DE CE MEDICAMENT.

    Quelles mesures pour éviter d'autres crises de ce type ? - 07:59
    *Défaut probable d'information .... à votre sens ... oui vous avez raison Mr Door ... vous avez un gros défaut d'information sur le problème, et en écoutant un peu plus les associations de malades et les personnes souffrant à ce jour de la prise du Lévothyrox , je suis certaine que vos informations seraient bien plus fiables que de preter l'oreille aux chants des douces sirènes que vous envoie les laboratoires pharmaceutiques . (posté également ce jour sur la pge FB de Mr JP Door)

  • #2

    cobaye (dimanche, 19 novembre 2017 13:31)

    message du rat de laboratoire au rat d'égout

    Le rapporteur "flash" a encore une fois ânonner sa leçon !
    Comme dirait TOBY le chien du Crédit Mutuel : "y comprend rien !"
    Peut-être qu'un rat d'égout plus gros que lui va le manger . . . le jour ou il ne servira plus leurs intérêts !


  • #3

    Lucie Denotte (dimanche, 03 décembre 2017 15:45)

    Une petite vidéo retrouvée dans le grenier http://www.dailymotion.com/video/xlh2zh , tout le monde lavait sa conscience et promettait en jurant , un main posée sur le Vidal que les leçons seraient tirées ... C'était en 2011 , nous prenions déjà pour beaucoup un traitement appelé Lévothyrox qui nous permettait alors de vivre normalement !

  • #4

    M F LANGLOIS (dimanche, 28 janvier 2018 01:46)

    Je soupçonne ce Mr JP DOOR cardiologue .... mais SURTOUT POLITIQUE !!!!
    de se laisser "bercer" ... et qui sait même "payer" par les "intérêts" des LABORATOIRES qui n'ont pas prévenu des changements de la "formule" comme par hasard ... ni qu'aucune précaution n'a été prise par les "AUTORITES" pour la mise en place de ce nouveau traitement.... ni VERIFICATION !!
    POUR UN MEDECIN ... il est étonnant de le voir "défendre" " le bienfait de la nouvelle fabrication" ... plutôt que les EFFETS négatifs subits par les patients !!!
    Visiblement, il ne s'est pas du tout INTERESSE à TOUS CES PATIENTS qui n'inventent pas LEURS PROBLEMES difficiles à supporter ...
    et SON RAPPORT a sûrement servi de base pour MME LA MINISTRE DE LA SANTE ... pour MINIMISER LE REEL PROBLEME DE SANTE QUE VIVENT LES PATIENTS ... et CELA ARRANGE les LOBBIES PHARMACEUTIQUES et les DIRIGEANTS qui les SERVENT !!! C'est une HONTE !!
    et surtout que le Gouvernement ferme "les yeux" sur ce SCANDALE ... évident ... ESPERONS qu'il VA REAGIR !! DEVANT LES ACTIONS MENEES pour DENONCER CE PROBLEME.