· 

Lévothyrox : nouveau procès contre le laboratoire Merck à Saint-Gaudens

Le laboratoire Merck, condamné le 14 novembre par le tribunal civil de Toulouse à devoir fournir, sur présentation des ordonnances, l’ancienne formule du Levothyrox à 25 plaignants représentés par l’avocat toulousain Me Jacques Lévy, sous astreinte de 10 000 euros par jour en cas de non-respect du jugement, est à nouveau assigné devant la justice, au tribunal civil de Saint-Gaudens(Haute-Garonne) cette fois, le mardi 4 décembre à 14 heures, par une quarantaine de patients qui veulent, eux aussi, se traiter à nouveau avec l’ancien médicament.

C’est encore Me Jacques Lévy qui a obtenu l’enregistrement de cette" assignation en référé d’heure en heure" et défendra leurs intérêts devant cette juridiction. " Ces patients n’avaient pu voir leur situation examinée par le tribunal civil de Toulouse puisque leur lieu d’habitation est du ressort du Tribunal de grande instance", explique Sylvie Chereau, la présidente du collectif des victimes du Lévothyrox en Haute-Garonne.

Celle-ci précise que le laboratoire Merck, malgré sa condamnation, "n’a toujours pas fourni le médicament dans toutes les pharmacies des patients qui ont gagné en justice. Pour le prouver, Ils font attester cette non-délivrance par un tampon du pharmacien" détaille-t-elle.

 

 

Du côté du Collectif, nous sommes en mesure de dire aujourd'hui qu'il y a au moins 5 personnes qui n'ont pas eu leur boite à ce jour
Un grand nombre a attendu au moins 1 semaine !