· 

Sylvie Chéreau, fondatrice du VNLO sur le plateau de France 3

Aujourd'hui, c'est avec un trac non dissimulé que Sylvie Chéreau, fondatrice du Collectif des Victimes du Nouveau Levothyrox en Occitanie (VNLO) est venue sur l'invitation de France 3, parler des malades. 

 

Ce Collectif est né début septembre d'une petite annonce passée sur le "bon coin Facebook du Comminges" sur lequel Sylvie pensait trouver une dizaine de malades de la thyroide victimes des Effets Indésirables du nouveau Levothyrox.

Aujourd'hui, c'est plus de 3000 malades en Occitanie qui ont rejoint le Collectif VNLO, c'est un site internet dont les statistiques explosent car les malades cherchent des explications et suivent l'actualité du site. 

Ce sont aussi des Réunions Publiques organisées un peu partout, par des membres bénévoles du Collectif :

L'Union, Toulouse, Saint Gaudens, Montauban, Castres, prochainement Tarbes et d'autres villes. 

 

C'est aussi un nouveau référé heure à heure à Toulouse engagée par Maître Jacques Levy, Avocat à Toulouse,  après celui du 14 novembre qui avait contraint Merck à délivrer de l'Euthyrox à 20 malades, sous astreinte de 10.000 € par jour de retard. Ce qui n'a aucunement empêché le Laboratoire de prendre son temps pour livrer alors que 44.000 boites -selon l'avocat de Merck- étaient toujours disponibles. 

Sylvie Chéreau le redit sur le plateau de France 3 "notre santé n'a pas de prix, mais c'est la sanction financière qui peut contraindre Merck à prolonger la mise à disposition ou à relancer la fabrication de l'ancien Levothyrox au delà de 2018"

A ce jour, contrairement à ce qui est martelé par la Ministre de la Santé, il n'y a pas d'alternative en pharmacie.

Si on entend moins parler d'une déferlante de malades -comme le disent certains pharmaciens d'officine- c'est parce que les malades se procurent des boites de traitement de 3 mois, voire plus, en faisant des voyages de l'autre côté de nos frontières (Italie, Espagne, Allemagne etc).

Pour certains malades qui ont eu de la chance, l'Euthyrox importé d'Allemagne le 2 octobre dernier était délivré pour 3 mois de traitement. Normal donc qu'il y ait moins de rush aux portes des pharmacies.

Si il n'y en a pas ou pas suffisamment dans les officines début janvier, les pharmaciens peuvent s'attendre à un nouveau rush de malades en colère. 

Quant au L-Thyroxine Henning, il est à ce jour, aussi absent que l'Euthyrox.

 

 

 

 

Statistiques de fréquentation du site VNLO au 18/12/2017 sur les 30 derniers jours.