· 

Docteur Nicolas Bouvier - Communiqué du 20 décembre 2017

Le Docteur Bouvier ne cède pas sous la pression

Communiqué du 20 décembre 2017

 

A ce jour, il existe des études américaines qui prouvent que dès 2003, le mannitol n’était pas considéré comme étant un excipient susceptible d’assurer la stabilité de la Lévothyroxine d’une manière sensiblement meilleure que le lactose. Ces études infirment donc la thèse qui est soutenue depuis le début de cette crise sanitaire par l’ansm, le ministère de la santé et le laboratoire Merck, pour faire croire aux français qu’il fallait absolument changer de formule afin d’assurer une meilleure stabilité au Levothyrox.

 

En octobre 2017, une patiente victime du Levothyrox nouvelle formule écrit au président de la république. En décembre 2017, une autre victime du Levothyrox nouvelle formule écrit au président de la république française. Deux mois séparent ces lettres, de même que des milliers de victimes nouvelles de ce médicament et des décès. A chaque fois, la réponse qui est adressée est la même. A chaque fois, c’est un quasi plaidoyer pour défendre le produit commercialisé par le laboratoire Merck, pour minimiser au maximum les effets observés par les professionnels de santé ainsi que la souffrance des patients, pour ne jamais soulever la question d’une possible anomalie dans la fabrication du Levothyrox nouvelle formule ainsi que dans sa composition même, pour dire que des solutions de remplacement existent et que tout va bien aller pour les malades.

 

Lorsque l’on voit à quel point cette mauvaise comédie du déni nous est jouée à la tête de l’état, on comprend mieux que la tragédie que vivent les patientes et les patients au quotidien ne peut trouver facilement et rapidement d’issue.

 

De mon côté, j’ai bien évidemment été menacé par différentes instances officielles plus ou moins directement, si je continuais à chercher ce qui se cachait derrière cette affaire du Levothyrox nouvelle formule, sur le plan financier notamment. Je m’y attendais et avais pris, à l’avance, les dispositions nécessaires, face à ces tentatives de pression inqualifiables.

 

Compte tenu de la violence institutionnelle particulière qui est faite aux malades de la thyroide et de ce climat délétère qui est instauré depuis quelques mois dans notre pays, j’ai à l’esprit ce qui s’est produit il y a 80 ans dans notre pays, une époque où les extrémismes régnaient et où les régimes les plus brutaux s’imposaient en Europe. 

 

Le néo totalitarisme de l’argent qui essaie de se dissimuler sous les habits de la vertu et de la bien pensance pour mieux dominer les citoyens, cette forme hypocrite et vulgaire de dictature ne m’impressionne pas. Je ne suis pas matérialiste. Aussi, je résisterai. Je compte sur tous les malades pour me soutenir.

 

La vérité l’emporte toujours sur le mensonge.

J’adresse une pensée particulière aux personnes qui ont perdu un être cher, consécutivement à la prise de Levothyrox nouvelle formule, et pour qui ces fêtes de fin d’année vont être douloureuses.

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année et un joyeux Noël.

 

Dr Nicolas Bouvier

Source : Facebook