· 

Les voeux de Sylvie Chéreau au Président de la République

Merci Monsieur le Président, pour vos vœux que j’ai écouté attentivement à la veille de cette nouvelle année 2018 !

 

Votre message, sans équivoque, demandant à chaque citoyen français à faire preuve d’entraide avec ses concitoyens ! Par ce message, vous invitez les français à se réunir collectivement, à se mobiliser, à s’entraider !

 

C’est ce que nous faisons depuis début septembre ! Nous nous sommes constitués en Collectif pour s’entraider, se faire entendre, se soutenir et interpeller les Instances de Santé pour vous dire que la nouvelle formulation du Levothyrox nous a causé de graves problèmes de santé.

 

Force est de constater que le Ministère de la Santé que nous interpelons sans relâche depuis début septembre, ne nous entend pas, reste indifférent voire méprisant.

Nous éviterons d’évoquer l’arrogance des Experts de Santé qui ont choisi de prendre le parti du Laboratoire Merck et de l’ANSM, sans doute pour des raisons qui les concernent personnellement et/ou financièrement.

 

Vous avez choisi, avec Madame la Ministre Agnès Buzyn, d’ignorer ce scandale sanitaire et de tenter de faire taire les petits papillons que nous sommes.

 

C’est sans compter sur notre détermination. Nous n’avons pas décidé de vous donner un droit sur notre santé, notre avenir, notre vie…

 

J’ai, à titre personnel, vécu une trahison… J’ai mis en danger ma vie personnelle et professionnelle, mon équilibre familial. J’ai préservé par chance, la vie d’autrui, car ne pouvant plus conduire, j’ai pu éviter un accident.

 

Notre Collectif est animé par un groupe de bénévoles, malades mais déterminés. Nous avons une activité professionnelle pour la majorité d’entre nous, et pourtant, ce combat nous donne la force de réaliser 2 journées en une. Nous écoutons, informons, soutenons, accompagnons les victimes d’effets indésirables du nouveau Levothyrox sans relâche.

 

Cette énergie incommensurable nous la puisons dans notre recherche de vérité !

 

  • Pourquoi, avons-nous été malade ?
  • Comment se peut-il que les autorités aient si mal géré cette transition ? (Changement de formule, information, déni, mépris). Pourquoi sommes-nous contraints de passer la frontière pour nous fournir d’un médicament qui depuis 30 ans ne nous posait aucun problème.

Et notre objectif principal est :

  • Plus jamais ça ! Nous veillerons à ce que cela ne se reproduise plus, car les réseaux sociaux et les collectifs d’entraides et de solidarité sont maintenant là.

 

Mais vous, Monsieur le Président, vous faites quoi ?

 

Votre discours était bien beau, mais s’il reste sans suite, il laissera à jamais dans les esprits la conviction qu’il était creux. Les malades ne veulent pas des mots, ils veulent des actes. A ce jour, tous les courriers adressés aux députés, ministres, ou à vous-même, sont restés sans suite ou ont fait l’objet d’une réponse stéréotypée vide de sens et de réponse à nos demandes.

 

Au nom des plus de 3000 membres de notre Collectif des Victimes du Nouveau Levothyrox en Occitanie, et des bénévoles : Carole, Ann-Eva, Luc, Marielle, Marie, Maguy, Lucette, nous sollicitons un rendez-vous avec vous.

Sachez que nous resterons à la recherche de la vérité concernant la modification de notre médicament de survie, et que pour y parvenir, nous utiliserons tous les moyens légaux qui sont à notre portée, à commencer par les actions en Justice.

 

Nous vous adressons, Monsieur le Président, nos vœux les meilleurs pour 2018.


Sylvie Chéreau

 

Fondatrice du Collectif VNLO