· 

Comprendre les effets indésirables d'un médicament

Il semblerait qu'il ne faille pas trop se préoccuper des effets indésirables qui sont annoncés sur les fiches posologie de nos médicaments. Souvent la liste est impressionnante mais les effets secondaires sont bénins. Ils sembleraient également qu'ils disparaissent assez rapidement en quelques semaines... 

Nous allons nous pencher sur la liste des effets indésirables du Levothyrox NF.

 

Avant tout, il est important de comprendre comment sont déterminés les effets indésirables d'un médicament.

 

Les essais cliniques : 

 

Un même médicament est administré à un nombre de candidats patients et un médicament placebo à un autre groupe de candidats patients.

Chaque candidat va signaler ce qui semble être un/des possible(s) effet(s) indésirable(s) du médicament dans la mesure où il n'est pas en lien avec la pathologie à traiter (maux de tête, vertiges, crampes, douleurs articulaires). 

En fin d'étude, des statistiques sont établies et les effets indésirables signalés sont relevés tant chez les patients qui ont reçu le placebo que chez les autres. 

Si les effets indésirables sont rapportés de manière récurrente par les candidats patients sous médicament, l'effet indésirable sera signalé sur la fiche posologie du médicament. 

 

Tester un médicament comme le Levothyrox sur des candidats sains, seulement pendant 3 jours ne peut donc pas fournir d'éléments sérieux concernant les effets indésirables du Levothyrox NF, puisqu'il est nécessaire d'attendre 6 à 8 semaines pour connaitre le taux de TSH dans le sang d'un malade de la thyroide.

 

Plusieurs facteurs peuvent provoquer l'apparition d'effets secondaires, et notamment les allergies et/ou réactions d'hypersensibilité.

 

En règle générale, les effets indésirables disparaissent en quelques jours ou quelques semaines (en ce qui concerne le cas du Lévothyrox NF, après quelques mois, ils sont toujours persistants).

 

Que faire lorsque l'on a des effets indésirables ?

 

Lire la fiche posologie. Signaler les effets indésirables à son médecin. Ne pas faire d'automédication pour lutter contre ces effets indésirables vous pourriez prendre un médicament qui interfère avec le Levothyrox (c'est ce qu'on appelle la iatrogénie médicamenteuse). 

 

En théorie, votre médecin est là pour vous aider et éventuellement changer votre traitement ! En théorie... dans la pratique, c'est moins flagrant et on l'a tous constaté avec le Levothyrox NF.

C'est aussi lui qui doit faire la déclaration d'effets indésirables auprès de l'ANSM. 
Enfin... on est jamais mieux servis que par soi même ;)

 

En effet, on vient de découvrir dans une interview de BFMTV Business : 

"L'entretien: Le rôle de l'ANSM dans la sécurité des produits de santé - 20/01

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est peu connue par le grand public et les professionnels de santé. D'après une étude de notoriété, la moitié des médecins généralistes ignorent son existence. Cependant, elle joue un rôle très important dans le domaine de la santé en France. L'ANSM définit la liste des médicaments pouvant être présentés en accès direct dans les pharmacies et surveille les produits sanitaires mis sur le marché. Comment assure-t-elle ses missions ? - Avec: Dominique Martin, directeur général de l'ANSM. - Check-up Santé, du samedi 20 janvier 2018, présenté par Fabien Guez, sur BFM Business."


Troubles et effets secondaires décrits par les victimes  et constatés par les médecins:

(par ordre alphabétique)

Aphonie (Extinction de voix)

Brulures œsophagiennes

Chute de cheveux

Chute de tension

Coliques ischémiques

Compressions thoraciques

Crampes

Diarrhée

Difficulté à respirer

Douleurs articulaires

Douleurs abdominales

Douleurs estomac

Douleurs musculaires

Dépression (pensées suicidaires)

Démangeaisons, Eczéma

Fatigue intense

Fourmillement (picotements) dans les membres

Gonflement du cou et du visage et des paupières

Hématome sans choc

Hypertension artérielle

 

Hypoacousie

Insomnies

Excitabilité , Irritabilité

Irritations cutanées

Malaises violents

Manque de concentration

Nausées

Pancréatite aigue

Palpitations, Tachycardie

Perte d’appétit, Amaigrissement

Perte d’équilibre

Prise de poids

Saignements gencives

Sècheresse occulaire

Sueur excessive

Tendinites

Tremblements

Trouble de la mémoire, confusion

Trouble de la vue

Vertiges violents

 

Vomissements


  

Effets indésirables signalé sur la notice      Réactions allergiques décrites dans la notice

 

Les autres  effets indésirables ne sont pas répertoriés dans la fiche posologie. Sont ils inconnus de Merck ? de l'ANSM ? 

 

Et tous les effets indésirables ne sont pas indiqués sur les fiches posologies. Pourtant il y a de vrais risques à tester les médicaments. 

Souvenez vous de ce reportage :