· 

L’ancienne formule du Levothyrox ne passera pas 2018

Me Christelle Mathieu, avocate valenciennoise, et François-Xavier Huvelle, pharmacien à Trith-Saint-Léger, ont été reçus ce mardi après-midi au ministère de la Santé pour demander le retour de l’ancienne formule du Levothyrox. Ils sont ressortis déçus. L’ancienne formule a vécu. Place à un nouveau médicament. Sous peu.

  

Christelle Mathieu, accompagnée par une consœur avocate du sud de la France, et François-Xavier Huvelle, pharmacien à Trith-Saint-Léger, est ressortie un peu «  paf  » de son rendez-vous au ministère de la Santé. «  La conseillère de la ministre nous a expliqué qu’il n’était pas possible de revenir à l’ancienne formule puisque le médicament n’a plus de brevet et d’autorisation de mise sur le marché suite à une décision de l’Europe. Ce n’est donc juridiquement pas possible  », relate Me Mathieu. Les stocks sont suffisants pour tenir cette année. Pas au-delà. La pétition lancée par l’avocate pour le retour de l’ancienne formule en est à 8 166 signatures.

Pour répondre aux inquiétudes des patients dont certains sont toujours victimes d’effets indésirables, «  des investigations complémentaires vont être menées dont un test en double aveugle  ». Les patients ne sauront pas s’ils prennent l’ancienne ou la nouvelle formule. Les premiers résultats de ces tests sont attendus en fin d’année.