· 

T-CAPS: la solution pour les victimes du Levothyrox® NF ?

Paris, France- Le 15 février dernier, l'ANSM a donné son feu vert pour la mise sur le marché du substitut thyroïdien T-CAPS fabriqué en Suisse par le laboratoire IBSA et commercialisé en France par Genévrier [1] .

Déjà commercialisé dans une dizaine de pays sous l'appellation Tirosint, le T-CAPS, qui se présente sous la forme de gélules de glycérine, est une alternative thérapeutique au Levothyrox®. Le médicament, qui sera commercialisé à partir du mois d’avril est très attendu par les patients souffrant d'hypothyroïdie chez lesquels le Levothyrox® nouvelle formule a provoqué de nombreux effets indésirables.

Medscape édition française a demandé au Pr François Chast (CHU Necker, Chef du service de Pharmacie clinique, Paris) son avis sur ce nouveau générique à base de lévothyroxine, présenté comme « LA » solution à tous les problèmes rencontrés avec l’ancienne formule. Le pharmacologue remet en perspective cette arrivée d'un médicament dans un contexte de crise qui a commencé il y a maintenant un an.

 

Medscape édition française : L'arrivée sur le marché du T-CAPS du laboratoire Genevrier est-elle un « nouvel espoir » pour les patients comme on a pu le lire dans la presse ?

Pr François Chast : A priori c'est une bonne nouvelle. Qui peut craindre l'arrivée sur le marché d'un médicament « générique » dont le princeps est connu depuis 60 ans et dont le principe actif, la lévothyroxine, a ouvert la voie à tant de succès dans le traitement de l'hypothyroïdie ? C'est une présentation de plus de la L-thyroxine qui complètera le choix des prescripteurs. Quant à qualifier ce nouveau générique de « nouvel espoir », je ne sais pas. Je n'ai pas eu connaissance d'éléments supplémentaires, autres que les annonces ou les communiqués de presse. Je n'ai pas lu de publication scientifique évaluant, par exemple, la biodisponibilité de la lévothyroxine du T-CAPS par rapport à d'autres spécialités de L-thyroxine.

"Quant à qualifier ce nouveau

générique de « nouvel espoir »,

je ne sais pas"

Medscape : La galénique du T-CAPS (ce sont des capsules molles) peut-elle faire la différence en terme de stabilité, de tolérance ?

 

Pr F. Chast : C'est précisément pour répondre à un problème de stabilité que la nouvelle formulation du Levothyrox® a été mise au point. Dans 2 à 3 % des cas, il y a eu des effets indésirables. Il n'est pas impossible que la nouvelle spécialité à base de lévothyroxine sous forme de capsules molles soit à l'origine de modifications de la biodisponibilité. Et ceci pourrait être aussi à l'origine d'effets indésirables. Concernant la tolérance, avec la grande diversité de malades, on observe toutes sortes de sensibilité, d'allergie et d'intolérance. On en trouvera certainement avec le T-CAPS dont l'excipient n’est pourtant que la glycérine. Par ailleurs, il ne faut pas ignorer l'existence d'interactions entre le médicament et l'environnement du patient (sa génétique, son environnement psychologique, son alimentation) et entre le médicament et d'autres médicaments, notamment ceux d'automédication (inhibiteurs de la pompe à protons, antiacides), et son alimentation (plus ou moins riche en fibres, en graisses, en alcool, etc.). Dans ce dossier, il ne faut pas oublier non plus un aspect majeur : on n'a toujours pas compris les raisons pour lesquelles 15 000 à 20 000 malades se sont plaints de la nouvelle formulation du Levothyrox®. Il nous manque donc des éléments scientifiques pour valider les hypothèses des bienfaits d'un autre médicament. Autrement dit, tant que je n'aurai pas d'explications rationnelles, je m'interrogerai toujours sur quel est le bon remède.

"On n'a toujours pas compris les raisons

pour lesquelles 15000 à 20000 malades

se sont plaints de la nouvelle

formulation du Levothyrox."

Medscape: Quelle sera la conduite à tenir pour les médecins avec cette nouvelle spécialité ?

Pr F. Chast : Sur les trois millions de Français qui prennent du Levothyrox®, on estime à 100 000 au maximum ceux qui vont moins bien avec la nouvelle formulation. 2,9 millions ne devraient donc pas changer de spécialité pharmaceutique : si tout va bien pour eux, il ne faut, en effet, surtout rien changer. En revanche, pour ceux pour qui la nouvelle formulation du Levothyrox® ne convient pas, le médecin pourra en effet se tourner vers le T-CAPS. La conduite à tenir est relativement simple, et doit être fondée sur le ressenti des patients. Cette prescription sera suivie d'une nouvelle évaluation de la fonction thyroïdienne avec un simple prélèvement biologique trois semaines à un mois après le début du traitement. Il faut évaluer si le patient se sent mieux et si, au plan biologique, les résultats sanguins (concentrations sanguines de TSH et de T3) corroborent le ressenti. Ceci dit c'est le résultat clinique qui prime et c'est d'ailleurs sur lui qu'on fondera l'efficacité du T-CAPS. Rappelons que la plupart des patients ayant ressenti des effets indésirables avec la nouvelle formule de Lévothyrox® avait des résultats biologiques parfaitement dans « la norme ».

"Tant que je n'aurai pas d'explications rationnelles,

je m'interrogerai toujours

sur quel est le bon remède."

Medscape : Quelle place doit-on lui donner par rapport aux autres génériques ? 

Pr F. Chast : Nous sommes dans un contexte où il y a peu de génériques. Lorsque la levothyroxine a été génériquée, les critiques formulées sur les génériques ont fini par pousser les laboratoires à abandonner. C'est pourquoi Merck a pris le quasi-monopole. Les génériques sont peu coûteux, autour de trois euros par mois de traitement. Le T-CAPS aura sa place s'il y a un bouleversement du ressenti des patients et si la formulation est à la fois bien adaptée et dépourvue d'effets indésirables. Cette spécialité pourrait alors prendre le leadership. Mais, cela prendrait du temps. Pour le moment, elle ne devrait concerner que 2 à 3 % des patients. Et il faut prendre conscience que médecins et pharmaciens seront désormais extrêmement prudents face à la nouveauté.

9€ par mois , non remboursé dans un premier temps

Si le T-CAPS présente l’avantage d’exister en 12 dosages (13, 25, 50, 75, 88, 100, 112, 125, 137, 150, 175 et 200 µg) contre 8 pour le Lévothyrox, il aura l’inconvénient de ne pas être remboursé au début – le temps que le laboratoire Genevrier en fasse la demande, indique l’association Vivre Sans Thyroïde dans son communiqué [1]. Les patients qui désirent l'acheter devront donc débourser environ 9€ par mois (prix identique pour tous les dosages) contre 2-3€ environ pour les génériques actuellement disponibles.

"Le T-CAPS aura sa place s'il y a un bouleversement du ressenti des patients et si la formulation est à la fois bien adaptée et dépourvue d'effets indésirables."


Écrire commentaire

Commentaires: 21
  • #1

    mariette (lundi, 26 février 2018 17:10)

    Merci au Pr CHAST de calmer le jeu sur l'effet "miracle" qui m'a fait sortir de mes gonds.
    Comment une association a -t-elle pu faire une telle annonce aussi indécente
    et méprisante à l'égard des victimes.

    "Quant à qualifier ce nouveau générique de « nouvel espoir »,je ne sais pas"

    - générique ?

    "On n'a toujours pas compris les raisons pour lesquelles 15000 à 20000 malades
    se sont plaints de la nouvelle formulation du Levothyrox."

    - moi non plus et je suis pressée de le savoir !

    "Tant que je n'aurai pas d'explications rationnelles, je m'interrogerai toujours
    sur quel est le bon remède."

    - "rationnelles" un terme que j'apprécie et qui rassure


    "Le T-CAPS aura sa place s'il y a un bouleversement du ressenti des patients et si la formulation est à la fois bien adaptée et dépourvue d'effets indésirables."

    - il y a trois "si" ! ! ! D'où la notion de cobaye ! ! !

    "Pr F. Chast : on estime à 100 000 au maximum ceux qui vont moins bien avec la nouvelle formulation

    - 17 000 ? 100 000 ? la sécurité sociale peut fournir ce chiffre ! ! ! !


    J'ai un traitement aujourd'hui qui me convient. Ancienne formule lactose.
    Après tout ce que j'ai enduré avec la NF , je ne suis pas suicidaire aussi
    je ne vois pas pourquoi je risquerai ma vie en essayant un autre médicament.
    Et ne me parlez pas de TSH ! mes dosages étaient inchangés sous NF ! ! !

    Libre à chacun de prendre ce nouveau tt ! cela ne me regarde pas !

    J'ai besoin de la formule qui ne m'a jamais posé de problème suite à mon
    opération.
    C'est trop fort des années plus tard de se retrouver dans pareille situation !

  • #2

    Desdouets (lundi, 26 février 2018 17:33)

    Pourquoi pourquoi ne pas nous remettre notre ANCIENNE FORMULE qui convenait pratiquement à tout le monde .Scandaleux ils nous sortent encore un truc pour avoir des effets secondaires .c est fou ça.
    Comment leur parler pour récupérer AF .c est si simple. HISTOIRE DE GROS SOUS ENCORE

  • #3

    martine (lundi, 26 février 2018)

    "Et il faut prendre conscience que médecins et pharmaciens seront désormais extrêmement prudents face à la nouveauté."

    - il n'y a pas qu'eux ! !

    j'ai ressenti l'arrivée de "la solution miracle" comme une insulte à mon intelligence
    doublée d'une atteinte à ma liberté !

    Les vendeurs de Tcaps sont très doués pour manipuler les esprits les plus faibles.
    C'est inhumain d'abuser des gens fragilisés avec la NF.

    Le "meilleur" le "pur" le "fiable" STOP ! ! ! ! !

    Les gens qui font des alertes , qui disent la vérité sont les plus méprisés !
    Il faut que chacun réagisse ! ce n'est plus tenable !


  • #4

    pierre (mardi, 27 février 2018 07:16)

    Merci Monsieur d'avoir remis les pendules à l'heure !
    la lévothyroxine ne se dose pas à coup de baguette magique !
    c'est effectivement un médicament qui passe par la case "tâtonnement"
    pour trouver un équilibre propre à chaque individu. (la TSH ne dit pas tout !)

    « LA » solution à tous les problèmes rencontrés avec l’ancienne formule." ? ? ?
    ***les problèmes existent depuis la NOUVELLE formule !

    "On en trouvera certainement avec le T-CAPS dont l'excipient n’est pourtant que la glycérine"

    La glycérine (glycérol) est un excipient à effet notoire au même titre que lactose, mannitol , huile de ricin . . .
    Il faut surtout obtenir des données officielles sur la bioéquivalence !

    "La solution" ? la vraie solution serait que les patients qui sont sous l'ancienne formulation
    puissent continuer avec ce traitement ;
    La solution idéale serait que chacun ait le choix.

    Il faut arrêter ce massacre !



  • #5

    cécile (mardi, 27 février 2018 08:50)

    "c'est le résultat clinique qui prime et c'est d'ailleurs sur lui qu'on fondera l'efficacité du T-CAPS. Rappelons que la plupart des patients ayant ressenti des effets indésirables avec la nouvelle formule de Lévothyrox® avait des résultats biologiques parfaitement dans « la norme ».

    oui ! le résultat clinique ! ! ! et non le nocebo inventé pour la NF !

    j'ai eu la chance que mon médecin s'attache à ce résultat clinique, ce qui m'a permis
    de reprendre l'ancienne formule au plus vite et limiter les dégâts qui prenaient des proportions de jour en jour. Une sensation d'empoisonnement qui m'anéantissait de plus en plus.

    Merci à l'équipe VNLO d'avoir publié cet article qui rétablit la vérité sur l'utilisation
    d'un médicament à marge thérapeutique étroite.

  • #6

    libre penseur (mardi, 27 février 2018 10:03)

    Beaucoup de désinformation sur les réseaux sociaux ! C'est une honte !
    Le TCAPS n'est pas un produit miracle ! Il n'est peut-être pas pire que les autres mais aucune preuve scientifique officielle pour affirmer qu'il est mieux !
    S'il est mieux il faut des parutions sérieuses scientifiques et ne pas avaler les paroles
    de personnes qui a priori ne voient que leur intérêt financier et absolument pas
    l'intérêt des malades !
    Un vrai lavage de cerveau depuis cette annonce fracassante !
    Les questions importantes sont : quelle bioéquivalence par rapport à NF/AF et autres.
    Excipient à effet notoire ! il faut arrêter de dire qu'il n'en contient pas !

    Je souhaite que les vraies victimes du lévothyrox NF ne se laissent pas manipuler !
    Elles ont déjà suffisamment morflé NON ?



  • #7

    cormerais-mornacco.annie (mardi, 27 février 2018 11:05)

    quand je lis ce qui est écris ,
    il aurait été beaucoup plus simple ,pour le bien de tout les patients souffrant avec la NF de remettre l'ancienne formule ,le problème aurait été régler illico
    mais non bien sur l'argent mène loin ,même au détriment des patients ;d'eux on s'en fiche
    on sert de cobaye a chaque fois .. moi je dis stop
    ras le bol de tout ca
    tellement eu de désagréments je n'ai plus envie de revivre ca comme nous toutes et tous ....

  • #8

    maryse (mardi, 27 février 2018 14:49)

    Pourquoi ce professeur n'a pas tenu ce discours pour le nouveau lévothyrox ?

    C'est incroyable qu'il se manifeste en faveur des patients à l'annonce du tcaps !

    ses propos sont justes quant à la prudence sur l'emploi de lévothyroxine, peu importe la marque!

    Alors pourquoi n'a t-il pas défendu les victimes avant tcaps sur le marché ?

    Qui tire les ficelles ?

    Pendant ce temps des milliers de personnes souffrent depuis des mois pendant que les autres parlent parlent et parlent !

    Nous avons été des cobayes
    Nous avons souffert et certains souffrent encore à défaut du traitement qui leur convenait
    Nous avons passé toutes sortes d'examens aux résultats inexplicables
    Nous avons cru que certaines personnes se mobilisaient pour nous aider et aujourd'hui des masques tombent et l'on s'aperçoit qu'il n'en est rien !
    Nous sommes seuls face à notre souffrance.

    Toutes ces paroles, tous ces discours ne sont pas dans l'intérêt des malades.
    Dans cette affaire, ceux qui nous font tourner en rond n'ont qu'un seul objectif :
    leurs intérêts !

  • #9

    carole podevin (mardi, 06 mars 2018 17:54)

    Thyroidectomie en 2000 , parfaitement équilibrée TSH entre 2.5 et 3. levothyrox AF dosage 93.7 jusqu'a la prise du nouveau levothyrox a la même dose ou ma TSH est montée à 11. J'ai eu des nausées , des vertiges pendant plus d'un mois , je suis perclue de douleurs articulaires et musculaires j'ai l'intestin et vessie en vrac la peau hyper sèche , sans avoir changé mon alimentation j'ai pris 18 kgs comme en plus !je suis cardiaque ACFA j'ai fait plusieures crises d'arythmie mais pour les cheveux ras... Depuis mars 2017 on tente d'adapter le dosage avec la NF 100 maintenant 125. Ma TSH vient de se normalisée à 2.43 mais je me sens toujours aussi mal et qu on ne me dise pas que c'est pyschologique. Je ne sais que faire pour l'avenir: prendre le tcaps pour peut etre d'autres effets secondaires? Je pensais qu avec le temps et une adaptation à la nouvelle formule tout allait renter dans l'ordre mais NON
    JE VEUX QUE L ON ME RENDE MA VIE D AVANT en me donnant la possibilité d'avoir l'ancienne formule du levothyrox en me garantissant de sa pérénnité jusqu'a ma mort.

  • #10

    Gallois muriel (dimanche, 11 mars 2018 16:29)

    j'ai vu un endocrinologue cette semaine ,il m'a soutenue que le générique n'ai en aucun cas responsable des effets secondaires dont plusieurs d'entre nous avons été victimes ,puisqu'il est utilisé depuis des années chez nos voisins Belge et Allemands sans aucun problèmes !! et que le T CAPS lui est une cochonnerie car distribué aux USA depuis quelques années avec beaucoup de problèmes ... Je suis le genre de personne qui n'a pas sa langue dans sa poche ,mais devant une personne aussi obtus j'ai préferée ne rien dire et couper cours a la consultation. Heureusement mon médecin traitant me soutient !!!!

  • #11

    sylvie (mardi, 20 mars 2018 14:52)

    Rappel :
    Le nombre des personnes intolérantes à cette nouvelle formule est beaucoup plus importante que ce que ce Professeur avance ...
    Il faut quand même savoir que la nouvelle formule , imposée à notre insu est tout simplement l'ancienne formule du générique de Biogaran.. .
    Celle que les médecins refusaient de préscrire puis qu'ils indiquaient :
    "Levothyrox non substituable"
    Le T Caps fait deja ces preuves dans de nombreux Pays où il donne satisfaction ...
    Alors personnellement, je préfere me soigner avec un médicament qui fait deja ses preuves et qui est fabriqué en Europe. Car plus de confiance en Merck tout simplement.
    Et oui à l'ancienne formule au lactose à condition qu'elle soit fabriquée en France, car la tracabilité en Europe ne doit pas être la même qu'en Chine .

  • #12

    Paule (samedi, 31 mars 2018 12:20)

    ne plus jamais accepter de consommer un medicament venant des labos MERCK..

    organiser un boycott total . le faire savoir , tout particulièrement en Chine , pour ceux qui ont des contacts là bas .
    ne pas compter sur le systeme de santé français aveuglément assujetti au fric , et à leurs petits profits.. Tout pour leur parties de golf et leur rotary club !

  • #13

    Mary (mardi, 03 avril 2018 20:10)

    Je sors de ma pharmacie.personne ne connaît T CAPS..n y la pharmacienne n y le grossiste.on nous ment!

  • #14

    Marie (mercredi, 04 avril 2018 20:23)

    La solution miracle est de remettre sur le marché l'ancien Levothyrox qui satisfaisait tous les patients depuis de nombreuses années.
    Ça fait environ 1 an que je souffre avec ces "nouveautés" et que mon médecin me parle d'effet nocebo. A tel point que je viens de mon propre chef de stopper tout traitement.
    Que l'ancienne formule revienne, et vite !

  • #15

    touillon (dimanche, 08 avril 2018 22:22)

    il faut absolument remettre l'ancienne formule du levothyrox en vente,les magouilles de la buzin et du petit dictateur macron,,et des ans....,des labos,on en a ras le bol.le nouveau monde avec des methodes ancestrales, il y en a a marre aussi.ils nous prennent pour des cons,mais on a ete a l'ecole.ca suffit.....

  • #16

    Eve (mercredi, 11 avril 2018 23:26)

    Je veux mon ancien traitement pour une vie confortable comme depuis plus de 20 ans sous lyvothyrox ancienne formule.

  • #17

    Patricia (vendredi, 13 avril 2018 12:01)

    Le problème est que le labo Merck ne fournira plus l'AF car trop d'argent investi dans laNF! Pour ma part je commence à désespérer car après l'arrêt de la NF remplacée par Thyrofix cela ne va pas mieux malgré un dosage correct de la TSH.Je ne sais plus quoi faire......

  • #18

    Céline SP (mardi, 01 mai 2018 10:00)

    Personnellement je ne ne peux me fier à reprendre l’ancienne formule sachant pertinemment que celle ci ne sera plus commercialisée. La NF est juste catastrophique sur mon organisme : prise de poid, et perte de cheveux très importante. Alors je viens de passer sous TCAPS 112 micro et je vérifie dans 6 semaines les effets plus prise de sang . Les pharmaciens ne connaissent pas mais en allant dans la pharmacie près de chez moi la pharmacienne bienveillante a contacté le laboratoire et l’apres Midi même j’avais la boîte . Je ne manquerai pas de vous dire les éventuels effets indésirables d’ici un mois mais rien que le simple fait d’avoir arrêté la NF je revis . Cdt

  • #19

    moulins (jeudi, 03 mai 2018 11:53)

    Tout a fait d accord avec Celine je prends T caps depuis 3 semaines je revis je dois faire une analyse d ici 1 semaine j'espère qu elle confirmera mon ressenti .Et tout cela pour conquerir le marche chinois car les chinois sont souvent allergiques au lactose , les autres adaptaient vous je vais moi aussi essayer de mettre MERCK au pilori le simple fait d’avoir arrêté la NF je revis

  • #20

    Christiane (lundi, 14 mai 2018 14:49)

    Depuis 2 semaines j'ai arrêté la NF après 1 an de prise de ce médicament, je suis opérée et n'ai plus de thyroïde depuis 34 ans l'ancien formule m'allait très bien. Avec la NF j'ai eu gros problèmes, je suis sous TCAPS 75 depuis 2 semaines et par miracle tout redevient comme avec l'ancienne formule, je SUIS TRES BIEN, plus de malaises. Je REVIS j'aimerai savoir si moulins et Céline sont comme moi. Je n'attends pas que la prise de sang, c'est d'abord mon ressenti et mon bien être qui comptent. Si j'ai des soucis avec ce médicaments, je vous le ferai savoir.

  • #21

    Dodo (jeudi, 17 mai 2018 14:56)

    Je n'ai pas connu l'AF. Après la prise d'une capsule d'iode suite à l'hyperthyroïdie, on m'a donné la NF. Perte de cheveux, tremblements et autres effets. L'endocrinologue m'a prescrit L-Thyroxine : mots de tête et problèmes digestifs. On m'a changé pour le TCaps : mêmes problèmes en pire. Arrêt des médicaments hier. La je souffre et ne sait plus quoi faire !!! D'après le médecin traitant, suite aux soucis avec la NF, "ils" sont entrain de se poser des questions pour revoir les traitements avec une TSH en-dessous de 10. Preuve qu'il y a souci....