· 

Syvie Chereau, Lanceuse d'alerte Levothyrox en Comminges répond à la Gazette du Comminges

21 mars 2018, quelques heures avant le reportage télévisé "ENQUETE DE SANTE" dédié au Nouveau Levothyrox, Sylvie Chereau, Lanceuse d'alerte répond aux questions de la Gazette du Comminges.

Pas lisible ? télécharger le document ci-dessous pour lire confortablement !

Télécharger
Interview du 21 mars 2018 de Sylvie Chereau - Lanceuse d'Alerte Levothyrox en Comminges
Pour télécharger et lire l'article
Gazette 21 03 18.pdf
Document Adobe Acrobat 519.7 KB


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    lefebvre arlette (vendredi, 06 avril 2018 14:46)

    bonjour, j'ai été victime d'une première erreur médicale, je suis polio et j'ai du me battre pour entrer dans le circuit du travail, et me montrer surproductive, à la suite d'une grande fatigue on fait sur moi une erreur médicale médicamenteuse, provoquant une maladie de basedoo, soignée à la Pitié Salpétrière j'ai du subir une intervention chirurgicale de la thyroide avec atteinte des parathyroïdes et des cordes vocales. J'avais 20 ans et depuis sous thyroxine, tout allait très bien jusqu'en 2017 ou j'ai subi tous les problèmes liés au lévothyrox jusqu'à ce jour. Il y a bien un gros souci d'empoisonnement car je vais avoir 80 ans. Je suis donc sous traitement depuis 60 ans. Il ne s'agit pas d'un souci de vieillissement du tout. J'ai travaillé dans le milieu médico social et je pense qu'il s'agit là d'essai mettant en danger d'autrui. Toutes les personnes faisant parties sur le plan gouvernemental sont plus ou moins liées aux laboratoires ce qui laisse supposer que nous sommes dans un conflit d'intérêt. J'ai retrouvé sur internet que 11000 patients hospitalisés, dans un état plus ou moins végétatifs, faisaient l'objet d'expérimentation laborantine.........notre combat n'est pas fini.. en s'attaquant à la classe moyenne nos moyens financiers nous permettront ils de le mener à bien. Ils le savent...Quand on parle de note système de santé cette affaire à un coût d'une part et d'autre part quant à notre déficit avant de parler des avantages statutaires que l'on réduise notre représentation au niveau de l'état ainsi que leurs propres privilèges