· 

Victime du Levothyrox NT / Mylène Demongeot : "J'ai pris 8 kilos... Je ne suis pas dans mon état normal"

L'actrice se confie sur le mal dont elle souffre.

À défaut d'être sur les écrans, Mylène Demongeot est dans toutes les bonnes librairies. L'actrice de 82 ans vient de sortir un nouveau livre, La vie c'est génial !, dans lequel elle prodigue ses conseils pour "vieillir sans oublier d'être heureux". Elle omet donc volontairement de s'épancher sur la maladie qui la ronge. Dans Ici Paris, elle se confie justement sur le sujet...

L'héroïne de Fantômas révèle avoir "pris 8 kilos" alors qu'elle "ne manque quasiment rien de la journée", la faute au Levothyrox. Anny Duperey, comme d'autres femmes, avait révélé souffrir de douloureux effets secondaires liés à ce médicament prescrit pour soigner la thyroïde. De son côté, Mylène Demongeot souffre d'hypothyroïdie depuis quinze ans. C'est au mois de novembre, lorsque l'ancienne formule du Levothyrox est remplacée par une nouvelle supposément plus efficace qu'elle voit son corps flancher.

Prise de poids, vertiges, douleurs diverses... "Je ne suis pas dans mon état normal, assure l'intéressée. J'ai mal au crâne presque tous les jours. Paradoxalement, j'écris un bouquin sur le bien-être et la joie de vivre et je me retrouve 'dans la merde' à cause d'un médicament."

 

 

"Furax", Mylène Demongeot a une crainte désormais : "Je ne voudrais pas me retrouver énorme par la faute d'une molécule mal dosée."

La comédienne reste néanmoins positive. Le 15 décembre 2017 à Paris, elle était entourée de ses proches pour recevoir les insignes de Chevalier de la Légion d'honneur des mains de l'éthologue et neuro-psychiatre Boris Cyrulnik. Et c'est très souriante, malgré la douleur, qu'elle a reçu cet honneur.

Par ailleurs, outre ce livre, Mylène Demongeot a cosigné une pétition réclamant l'autorisation du suicide assisté et de l'euthanasie, aux côtés de Marthe Villalonga et de Guy Bedos.


Écrire commentaire

Commentaires: 0