· 

Lettre du Dr Pleimelding adressée à son confrère JP Door...

Voici le courrier que je viens d'adresser au député rapporteur Jean Pierre DOOR à la suite de la parution de son rapport sur la crise du nouveau LEVOTHYROX :

 

 

Monsieur le Député,

Mon cher confrère,

J’ai lu dans son intégralité votre rapport concernant la crise du nouveau Levothyrox.

Je voudrais vous faire part de ma profonde déception quant à vos conclusions.

En effet, hormis un bavardage inutile sur l’historique du traitement substitutif de la dysthyroïdie et le couplet grandiloquent sur le docte avis de nos édiles médicales qui n’apportent rien que des évidences, il manque à votre démonstration deux qualités essentielles qui font l’honneur de notre profession de médecin : le respect du patient et un soupçon de sens critique.

Vous dîtes avoir rencontré des représentants d’associations de patients mais vous méprisez totalement ce qu’ils vous ont probablement dit. Ce n’est pas la médiatisation du mois d’Aout qui a créé des effets secondaires mais bel et bien l’apparition dès le mois de Mai d’une foultitude de patients atteints de symptômes dont ils ne connaissaient pas la cause qui a fait bouger les réseaux sociaux au point que la presse s’est emparée du sujet quelques mois plus tard.

Pensez-vous vraiment que des femmes d’un certain âge qui constituent la grande majorité de ces patients n’aient d’autres choses à faire que de surveiller les réseaux sociaux pour savoir si elles sont malades ? Des dizaines de milliers de signalements d’effets indésirables sont en cours d’analyse, des dizaines de milliers de patients se fournissent l’ancienne formule de Levothyrox à l’étranger, en Allemagne, en Espagne, en Italie, au Portugal, en Andorre , en Belgique , etc… ,des dizaines de milliers portent plainte au pénal comme au civil et pendant ce temps … vous méprisez tous ces gens, vous ne leur accordez aucune attention, vous les abandonnez dans leur souffrance au point que certains sont au bord du suicide !

Vous participez au déni collectif de nos autorités de santé qui consiste à rejeter la faute sur des patients trop crédules et trop influençables alors qu’ils souffrent profondément.

Je vous demande de lire quelques témoignages poignants sur le site de l’AFMT 

https://www.facebook.com/groups/1792322227725018/

Ou de prendre connaissance de ce courrier courageux d’une confrère endocrinologue

https://blogs.mediapart.fr/.../levothyrox-ou-thyvolerox...

Surtout, je vous exhorte à avoir de la compassion pour tous ces patients qui souffrent en essayant de les comprendre et de les soulager dans leur détresse.

Pour ce qui concerne le soupçon de sens critique, vous prenez par contre comme parole irréfutable les déclarations des responsables du Laboratoire MERCK qui fera bien entendu tout pour minimiser sa responsabilité. Ne trouvez vous pas quelques défauts à leur communication et ne pensez vous pas qu’il existe une faute réelle et constante d’information des patients au moment du changement de formulation au mois de Mars 2017 qui s’est fait en catimini ?

Vous reprenez par ailleurs les conclusions de l’ANSM sur les premiers dossiers analysés de signalements d’effets indésirables .Cet organisme cherche par tous les moyens à sauver sa peau après tous les scandales qui émaillent son activité pour le moins brouillonne et contestable.

Votre sens critique aurait dû vous conduire à la plus grande prudence quant à la lecture des conclusions qui ne sont pas aussi tranchées que vous semblez le croire et l’affirmer .Certains effets secondaires sont encore inexpliqués à ce jour, des symptômes d’hyper et d’hypo thyroïdie apparaissent de façon concomitante et inattendue, des milliers de dossiers n’ont pas été traités et sont en souffrance dans des centres totalement débordés par l’importance du scandale.

Pendant toutes mes études de médecine, mes maîtres n’avaient de cesse que de nous inculquer cette devise : doutez toujours des évidences 

Votre rapport ne fait que reprendre les évidences derrière se cachent nos autorités de santé avec le plus grand mépris pour des patients qui souffrent et que ce rapport renvoie au rang de malades imaginaires influencés par les réseaux sociaux et les média.

Je souhaite simplement qu’au moment où cette affaire trouvera son épilogue et que les choses seront tirées au clair (car ce moment arrivera comme dans tous les scandales antérieurs, de l’amiante à la Dépakine, du Médiator à Essure etc…) à ce moment là vous viendrez présenter vos excuses à tous ces patients ignorés et laissés pour compte.

 

Confraternellement 

 

Docteur Jean-François PLEIMELDING

Médecin retraité de la Médecine Générale et de l’Industrie Pharmaceutique


Écrire commentaire

Commentaires : 33
  • #1

    Alcrudo Monique (jeudi, 02 novembre 2017 18:56)

    merci docteur Pleimelding de prendre en considération notre souffrance ,nous ne sommes pas des malades imaginaires c'est terrible pour nous d'entendre de tels propos , 20ans avec un traitement sans aucun problème et du jour au lendemain sans savoir pourquoi dans un état avec des douleurs des malaises des contractures etc .depuis le 27 aout j'ai arrêté mon traitement , comme par miracle toutes mes douleurs ont disparues je ne suis pas allée a l'étranger pour chercher le thyrox j'attends la nouvelle formule de Sanofi pour l'instant je prend 2 c de KEEP ET 2 DE TYROSINE ce n'est pas trés facile d'avaler 4 cachets par jour ,mais c'est le prix à payer dans tous le sens du terme rien n'est remboursé ! personnellement j'ai déposé une plainte au pénal pour avoir la formule identique du levothyrox .

  • #2

    auroux claudette (jeudi, 02 novembre 2017 19:07)

    Merci pour ce texte qui resume parfaitement le vecu des patients victimes de la nouvelle formule...dont je fais partie hélas...et je commence à refaire surface grâce à L-Thyroxine difficilement obtenue
    chez le pharmacien !
    À quand le nouveau Levothyrox ? Merci.

  • #3

    Champagne (jeudi, 02 novembre 2017 19:49)

    Merci Dr ! Je n'ose pas arrêter le nouveau Levothyrox ! Douleurs articulaires, nausées, déséquilibre et la liste est longue, insomnies et grande fatigue ... Je prends des antidouleurs et attends le traitement le retour de l'ancienne formule que j'ai prise pendant 19 ans. .

  • #4

    Marie Malartre (jeudi, 02 novembre 2017)

    Merci de faire entendre notre voix. Nous ne savons même pas pourquoi nous allons si mal.Comment allons nous retrouver une vie normale ?Quand ? Depuis Mai !!

  • #5

    Dietrich (jeudi, 02 novembre 2017 21:20)

    Un seul mot MERCI Docteur pour votre compréhension de nos souffrances et du désespoir de ceux qui n'ont pas pu trouver une solution de substitution à cette nouvelle formule du Levothyrox qui a déjà fait tant de dégâts en quelques mois. A nous tous, saurons nous interpeler les personnes qui détiennent des solutions à ce scandale sanitaire qui n'a que trop duré déjà ? C'est mon seul voeu avant de replonger dans un anonymat qui me convenait parfaitement auparavant...

  • #6

    MASSOL GHISLAINE (jeudi, 02 novembre 2017 23:08)

    je suis sous levothyrox depuis des années je n ai jamais eu aucun souci je prends le nouveau depuis mai et il y a presque deux mois j ai fait une ts maux de tete inexpliqué crampe depression et j en passe depuis peu je peux pas sortir de chez moi prise de panique mais je suis pas prise au serieux par mon toubib alors que faire je n ai pas la possibilité d aller en chercher ailleurs

  • #7

    Oukil (jeudi, 02 novembre 2017 23:29)

    Depuis la mis avril je suis mal en point, des bouffé de chaleur, des picotements au yeux, vision floue, vertiges, palpitation, essoufflement, crampes. douleur d'estomac, perte de cheveux, Allongé toutes la journée, très fatiguée, opération de la tyroide cancéreuse Je suis épuisé � est déprimé

  • #8

    Rauh giovanna (vendredi, 03 novembre 2017 02:15)

    Merci docteur .j ai eu des effets indésirables .comme site dans votre article.j été très bien avec l ancien evothyrox prix pendant 19ans surtout que le chirurgien qui m avait opérée de l ablation de ma thyroïdite.l evothyrox vous devez le prendre a vie .il remplace le travail de la thyroïde ..a quand le retour de l ancienne

  • #9

    Kty (vendredi, 03 novembre 2017 08:44)

    MERCI, merci beaucoup !
    34 ans. Ablation thyroïde et stable depuis 7ans. Touchée par les symptômes...
    J'étais en colère suite à la visualisation de la commission -Flash.
    Vous avez écrit à cet homme, ce que nous pensons tous mais avec les mots qui sont les vôtres, ceux d'un confrères doté d'un grand professionnalisme.
    Comment faire pour que L'ÉTAT comprenne que nous ne voulons pas changer de formule ??
    Heureusement que des Hommes comme vous savent !!!
    Encore merci de votre soutien.

  • #10

    SYLVIE (vendredi, 03 novembre 2017 10:06)

    Merci docteur pour votre témoignage.
    Il y a environ 17 ans je me suis retrouvée en hypothyroidie... J'ai trainé dans un état pas possible pendant près de 2 ans, car j'avais beaucoup de mal à accepter un traitement "à vie"... J'avais des craintes (intuition ?)... Mais la première fois que j'ai pris le comprimé au bout de quelques jours je me suis sentie revivre. L'énergie revenait partout dans mon corps, je me sentais mieux, et je me souviens m'être dit "j'aurais dû le faire bien plus tôt au lieu de chercher des solutions autres... qui finalement n'avaient rien donné". 17 ans s'écoule, sans problème. Mais voici que mai, juin 2017 j'ai des malaises... et j'ignore ce qui se passe puisque "non informée" du changement. J'ai des troubles de la vision, des vertiges pas possible, et une immense fatigue.. pas un instant je ne pense au lévothyrox... Je sens véritablement "la mort" sur moi... chaque jour, le matin... ou dans la journée... j'ai tellement peur de tomber par moment quand je fais mes courses que je vise les barrières de protection le long de certains trottoirs pour m'y cramponner au cas où je perdrais l'équilibre, ou au cas où je ferais un malaise... j'ai mal aux articulations... Je me sens "vieille" ...80 ans ou plus... alors que j'ai 60 ans... je crois que ma vie est finie... Sentiment de mort... je pense à une tumeur au cerveau... d'autant que je constate des pertes de mémoires, des difficultés parfois à écrire, (fautes d'orthographe incroyable quand j'écris...), et la pire des angoisses, quand je rentre le soir je gare ma voiture ... et le lendemain matin, je ne me souviens plus où elle est garée.. dans la rue, à un endroit ? à un autre ??? angoisses terribles... Je ne me résous pas à aller voir mon médecin tellement j'ai peur du diagnostic (tumeur cérébrale) ... je vais quand même voir l'ophtalmo car j'ai des troubles de la vision et il me faut bien voir pour conduire et travailler au bureau ... Par hasard, je lis quelques informations et déclarations de malades de la thyroide.... Et là je comprends que je ne suis pas la seule à avoir des symptômes pas possibles.... Voyant le non réponse des autorités face à ce scandale sanitaire car c'est un scandale sanitaire !!!! je me procure de l'EUTHYROX en Belgique... Les symptômes disparaissent... y compris les pertes d'équilibre, les pertes de mémoires, les troubles de la vision, les maux aux articulations.... Qui donc est en train de se faire un film ??? Qui raconte des histoires ??? Ceux qui ont connu ce phénomène ou ceux qui n'ont jamais pris de levothyrox ancienne formule et nouvelle formule....Il faut avoir des problèmes de thyroide pour comprendre ces états... Il n'est pas question d'enterrer cette histoire et de nous faire croire le contraire. Jamais je n'ai eu de problème avec l'ancienne formule, pourquoi aurais tout à coup tant de symptômes avec la nouvelle formule alors que mes analyses sont "bonnes" sur le papier.... je suis dans la norme... équilibrée... au niveau hormones... mais j'ai des effets pas possibles dans tout le corps.... Qui va oser creuser ce mystère et nous donner la réponse ? Qui ??? Qui va avoir assez de curiosité médicale et scientifique pour analyser tout cela et voir ce qui se passe réellement et pourquoi ???? Qui ??? Au secours !!!!

  • #11

    Monique D (vendredi, 03 novembre 2017 14:15)

    Oui, grand merci Docteur de faire partie des quelques professionnels honnêtes et humains qui ne sont pas asservis à ceux qui tentent d'étouffer cette affaire. Tous ceux, comme moi, qui ont ressenti d'horribles effets secondaires sans en identifier la cause, puisqu'on nous avait dit "que seule la boite avait changé" (je l'avais même oublié ...),et cela bien avant que ce soit apparu dans les media. Mes analyses était bonne et mon endocrino n'a rien voulu changer, nous avons même failli nous accrocher sur le sujet. Seul mon généraliste, qui sait que je ne plains pas pour un rien, a pris fait et cause pour moi. après plusieurs examens sans déceler quoi que ce soit, il m'a envoyée chez un interniste, qui a détecté une maladie de Horton, (alors qu' une mon écho de juillet ne décelait rien et que je n'avais que des migraines), avec de très vagues confirmations, selon moi. Je demeure convaincue que cette vascularite, ou pan-artérite selon les examens, est due au Lévothyrox. Je suis cartésienne, et je ne peux pas croire aux coïncidences. Par contre, les concomitances me parlent et sont bien des preuves, quel que soit le domaine étudié. En attendant, je suis sous cortisone pour au moins 18 mois .... Et que dire du fait que les labos français ne veuillent pas analyser ce poison ? Comment ne pas y voir des pressions ? S'il n'y avait eu aucun mensonge dans la communication de l' État, le doute ne se serait pas installé. Mais ils ont été nombreux, et sont la cause de notre perte de confiance et de notre colère. Enfin, les prises de position de certains de vos confrères pour accréditer la thèse de Mme Buzyn nous est finalement utile. Ainsi se dévoilent les petits toutous au service de l'industrie et de ses affidés. Encore merci à vous.

  • #12

    Marie Court (vendredi, 03 novembre 2017 14:36)

    Un grand merci. Je fais aussi partie de ceux qui remuent ciel et terre pour se procurer l'ancienne formule à L'étranger. En aucun cas, je ne veux subir de nouveau ces maux de tête abominables qui descendaient jusque dans la nuque, non calmés par des antalgiques, et qui ont cessés avec la prise de l'ancienne formule. De grâce rendait nous l'ancien Lévothyrox.

  • #13

    Cathelain (vendredi, 03 novembre 2017 15:19)

    Un grand merci à vous, qui avez utiliser les termes exacts et nécessaires pour la compréhension de tout les malaises qui nous frappent aussi durement. Après près de 17 ans de traitement sans souci, j'ai eu bien du mal à comprendre ce qui m'arrivait. Depuis la fin septembre, je me fournis en Italie et ma vie reprend un sens. Cette affaire rajoute autant au "trou de la sécurité sociale" car j'ai consulté (et des milliers comme moi) beaucoup plus de toubibs pour rien d'ailleurs, et le 2 octobre, tous les patients sont allés se faire refaire une ordonnance avec le bon intitulé "Eurothyrox", pour rien aussi, puisque celui-ci n'était pas disponible et ne l'est toujours pas aujourd'hui. On dira ensuite que nous abusons de la caisse ? Merci encore pour votre soutien.

  • #14

    Valérie H (vendredi, 03 novembre 2017 19:27)

    Merci beaucoup docteur pour ce courrier qui exprime bien ma pensée de patiente, de malade. Je vous remercie grandement pour votre empathie, votre attention pour les malades. Cela me redonne un peu espoir en la médecine. Car la confiance a été mise à mal ces derniers temps. MERCI.

  • #15

    Barbara Z (vendredi, 03 novembre 2017 21:50)

    Merci docteur. en espérant que votre lettre face réagir le milieu médicale et pharmaceutique...

    Témoignage d'une Cobaye française pour Merck !!
    Parce que je suis frontalière avec l'Italie, je suis retournée à l'ancienne formule.
    Dès la frontière passée, arrêt à la première pharmacie, j'ai fait un stock d'ancienne formule sans ordonnance ... En trois jours, terminé la fatigue, plus de maux de tête, articulations, crampes..... Plus jamais de ma vie je prendrais la nouvelle formule du Lévothyrox, plus jamais je veux avoir ses effets indésirables horribles !
    C'est une histoire de fou !
    Si j'ai tout compris : Merck refuse de remettre en service le Lévothyrox ancienne formule qui convenait à tout le monde en France. Pourtant en Italie il n'y a aucun problème pour en avoir.
    Ou est fabriqué l'ancienne formule pour les italiens ? En France à Bourgouin Jallieu !
    http://www.asso-malades-thyroide.fr/wordpress/index.php/2017/11/01/lusine-patheon-de-bourgoin-jallieu-isere/

    C'est du grand n'importe quoi ! Pourquoi notre ministre de notre santé n’exige pas le retour en officine de suite de l'ancienne formule ? Elle est fabriquée en France ! C'est quoi la magouille ?

    J'aimerais bien connaitre le petit trou dans la sécurité sociale sur cette action secrète scandaleuse d'un changement de formule à échelon national. Toutes ces personnes concernés comme moi, qui ont dû passer des examens médicaux, radiographies, échographies, analyses de sang....Merci Merck !

    Chers pharmaciens, ce n'était pas juste un changement de packaging ! Merci Merck !


  • #16

    Agnès D. (samedi, 04 novembre 2017 02:09)

    Merci docteur pour votre courage et votre bienveillance à l'égard des malades.
    Vous ne pouvez qu'être une belle personne et je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre vie.
    Après les effets secondaires d'une chimio et d'une radiothérapie suite à un cancer du sein, je n'avais vraiment pas besoin des effets secondaires du nouveau lévothyrox.
    Ce que la plupart des gens ne comprennent pas c'est à quel point on est mal avec ce traitement, malade à crever ..... en plus, on nous prend pour des affabulateurs !
    La plupart des médecins ont perdu de vue le serment d'Hippocrate. Au lieu d'écouter les malades et de prendre en compte leurs douleurs, leur mal être .... ils écoutent les laboratoires ?
    Moi, j'ai dû changer de médecin, heureusement j'habite Lille et la Belgique n'est pas loin, je n'aurais pas pu tenir plus longtemps. C'est une torture ....
    Encore merci du fond du cœur pour votre intervention.

  • #17

    Dupas jocelyne (samedi, 04 novembre 2017 10:49)

    Merci pour votre lettre.
    52 ans, soignée pour la thyroïde depuis 2008, après mon accouchement, j'étais bien et équilibrée depuis (il a fallu 3 années pour trouver un équilibre) et là je suis en colère de me sentir aussi mal
    Je reprends courage car je ne suis pas seule mais les séquelles sont horribles et invivables.
    Depuis que j'ai pris la nouvelles formules fin avril, je me suis retrouvée épuisée, tellement mal. A cause des vertiges je suis tombée et me suis fait une entorse. des douleurs horribles partout, et j'ai pris beaucoup de poids... je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivais. Depuis octobre je prends de l'Euthyrox provenant d'Allemagne apparemment mais après? J'espère retrouver un équilibre.
    oui
    Chers pharmaciens, ce n'était pas juste un changement de packaging ! Merci Merck !

  • #18

    Séverine (samedi, 04 novembre 2017 10:57)

    un grand merci pour ce courrier qui retrace bien la souffrance des patients et le mépris à notre encontre d'un certains nombre de personnes issues du milieu médical ou politique.
    personnellement j'ai changé de traitement depuis mi juillet et malgré la période difficile que j'ai traversé depuis 5 mois je vois enfin le bout. Je vais pouvoir reprendre le travail après 5 mois d'arrêt! il serait tant que ces personnes là ouvrent les yeux!!!!

  • #19

    Martine (samedi, 04 novembre 2017 11:27)

    Merci Docteur pour votre démarche. J'espère que vous ne serez pas la seule personne à dénoncer ce scandale et que beaucoup d'autres suivront votre exemple.
    . . . "Deux situations pour lesquelles le bon équilibre thérapeutique est particulièrement difficile à trouver JUSTIFIENT la non-substitution d'un médicament par le pharmacien : l'épilepsie et l'insuffisance THYROIDIENNE. Ces deux situations IMPOSENT de conserver le MEME traitement, quel qu'il soit". . . (Doctissimo).
    Le "nouveau lévothyrox" ou peut-être devrais-je l'appeler le "GENERIQUETHYROX" a détruit nos vies.
    Victimes de ce GENERIQUE (appelons les choses par leur nom), nous sommes devenus des mendiants : nous parcourons des kilomètres pour nous procurer l'EUTHYROX dans des pharmacies qui n'en ont pas ! La seule solution est de s'approvisionner à l'étranger ! J'ai honte pour la France ! ! !

    Témoignage

    Personnellement tous mes symptômes ont disparu progressivement après 1 mois d'EUTHYROX.
    (extrême fatigue, maux de tête, sueurs, irritabilité, vertiges, douleurs aux jambes, palpitations . . .)
    Je souffre d' une polyarthrite rhumatoide depuis 23 ans (déclarée 4 mois après une thyroidectomie totale).
    Il s'avère que depuis la prise du génériquethyrox une crise aigüe de polyarthrite est apparue après 9 ans de stabilité sous biothérapie.
    je suis repassée à 1 injection par semaine au lieu de 1 par mois sans aucune amélioration pendant 6 mois.
    Je ne pouvais plus marcher jusqu'à ce que je prenne l'EUTHYROX.
    Je ne suis pas médecin mais cette situation ressemble à une interaction médicamenteuse ? ? ?

  • #20

    nicole Noël (samedi, 04 novembre 2017 11:46)

    MERCI,MERCI, vous ne dites que des vérités !Quel bonheur après des mois de mensonges éhontés et de mépris!
    Nous savons tous que ce n'est qu'une histoire de gros sous malgré ce que nous racontent toutes ces marionnettes aux mains des lobbies pharmaceutiques...
    J'ai signé votre pétition et j'ai envoyé le lien à tous ceux qui se battent pour avoir l'ancien levo.Faites comme moi,réclamez le levo fabriqué en France ,pour l'Italie, sous le nom d'eutirox,j'en prends(acheté en Italie!)et il me convient.Battons-nous contre ce scandale

  • #21

    Ghislaine (samedi, 04 novembre 2017 11:54)

    Merci Docteur pour votre intervention . Je viens d'avoir 60 ans et mon équilibre thyroïdien était parfait avec 75 microgrammes de Levothyrox depuis 19 ans !!! Je ne reviendrais pas sur les différents symptômes qui ont gâché mon état de santé ces derniers mois comme beaucoup d'autres utilisateurs . Par contre , une question me taraude : sur quels critères , sur quelles études , sur quelles plaintes , sur quelles statistiques , s'est- on appuyé pour réclamer la fabrication d'un nouveau Levothyrox " plus stable " et , comble de toute puissance , supprimer sans autre forme de procès l'ancien Levothyrox qui , à ma connaissance , n'a jamais défrayé la chronique ?? À qui profite ce crime ??

  • #22

    nicole Noël (samedi, 04 novembre 2017 13:44)

    le lien pour signer la pétition,elle augmente à vue d'oeil...

    http://chn.ge/2zwUGyc

  • #23

    Defianas claudie (samedi, 04 novembre 2017 22:29)

    Simplement, Merci Monsieur de nous comprendre .

  • #24

    LAIRY (dimanche, 05 novembre 2017 10:44)

    Un grand merci.

  • #25

    Lesgourgues Nathalie (dimanche, 05 novembre 2017 16:39)

    Je vous dirai merci, Monsieur, si votre lettre avait été exceptionnelle. Pourtant, elle s'affiche comme simplement logique, normale, évidente. On ne remercie pas pour ce qui vient normalement de la compréhension évidente, de l'analyse correcte, de l'intérêt et de l'intelligence, du constat qui induit la réflexion, de la confiance faite ici aux plaignants, tant tout cela devrait être simple et naturel..
    Pourtant, face à tous les dénis du corps médical, face à l'immense solitude dans laquelle nos médecins nous ont laissés, face à l'impasse médicale dans laquelle nous sommes, face aux insultes et aux moqueries dont nous avons souvent été victimes (pour ma part un pharmacien et le mutisme de mon endocrinologue), face à des perspectives d'avenir ou notre santé est délaissée au profit de pouvoirs financiers trop tentaculaires pour nous, votre lettre apparait comme un texte exceptionnel qui rayonne au milieu d'un désastre médical autant qu'humain.
    Alors oui, merci Monsieur, et continuez de nous soutenir, je vous prie, dans ce combat qui ne fait que commencer, car votre humanité en la matière est une denrée rare par les temps qui courent........

  • #26

    Annick L (dimanche, 05 novembre 2017 18:18)

    Enfin le corps médical réagit aux accusations ignobles de " débilité " des malades de la thyroïde ....essentiellement des femmes, évidemment bien plus fabulatrices et influençables que ces messieurs qui occupent des hautes fonctions....
    MAIS où est le respect du malade dans ce scandale?
    Infirmière pendant 40 ans, jamais je n'aurais osé mettre en doute la souffrance des malades. NOUS SOMMES ET DEVONS, PAR NOS PROFESSIONS, ÊTRE À L'ÉCOUTE ET TOTALEMENT IMPARTIALES . NOUS SOMMES LÀ POUR SOULAGER ET NON POUR ACCUSER.
    Honte à tous ces professionnels qui refusent de respecter leurs engagements et le serment d'Hypocrate qu'ils ont TOUS prononcé un jour .
    Qu'elles sont les motivations de leur obstination dans ce dossier?
    Merci Dr Pleimelding pour votre message, mais combien de médecins en activité oseront se manifester?
    Personnellement mon médecin "ne veut pas y croire" et comme j'insistais elle a conclu: "de toutes façons je n'y peux rien ".....
    Facile comme conclusion. Et avec cela on doit aller beaucoup mieux!

  • #27

    Marion Briz (dimanche, 05 novembre 2017 18:45)

    Merci Dr Pleimelding ! Enfin un médecin compatissant, un médecin qui nous croie. Moi aussi, comme beaucoup, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, je perdais mes cheveux par poignée, mes douleurs étaient revenues, mes yeux et ma bouche de nouveau secs, des problèmes de mémoire, de la fatigue en veux-tu en voilà, des fuites urinaires, tous ces symptômes qui avaient cessé lors de la prise de l'ancienne formule, sont revenus avec la nouvelle formule, moi aussi mes analyses semblaient normales, ce n'est qu 'en avisant des commentaires d'autres malades que j'ai compris pourquoi tous mes symptômes handicapants étaient de retour ! Je me suis fournie en Espagne, car les pharmacies, livrées au compte-goutte et c'est vraiment le cas de le dire 1 boîte par ci, par là de l'ancien Lévothyrox, ne pouvaient rien pour moi, quel scandale ! Quel mépris pour les malades ! Et cela continue, vendredi je suis allée à la pharmacie demander le nouveau médicament de Sanofi, mais là, incrédule, la pharmacienne m'a appris qu'elle ne recevait qu'une boîte par SEMAINE ! Mais de qui se moque-t-on, quand l'on sait qu'il y a 3 millions de malades en France et que plus de 9000 à ma connaissance, se sont plaints de graves symptomes. Heureusement je suis déstressée car j'ai eu la possibilité d'obtenir l'ancienne formule, mais tout le monde n'habite pas près des frontières. l'ANSM ferait bien de faire son mea culpa avant que cela ne soit fait au pénal, j'ai porté plainte également au travers de l'association. Je suis tellement outrée de voir comment nous sommes traités, par l'ASNM, par le laboratoire Merck et par-dessus tout par l'état à son plus haut !
    Je ne sais trop vous remercier de ce que vous avez écrit et je vais le poster autant sur FK, bien que mon mari ayant partagé l'article, celui-ci a mystérieusement disparu !!
    Mais je vais le mettre sur mon Blog et mon Site également. Merci encore de votre compassion et de nous défendre nous, les malades, déjà bien en peine avec cette grave maladie et notre traitement à vie. Bien cordialement.

  • #28

    Dr Marie-Hélène LEMOINE (dimanche, 05 novembre 2017 22:52)

    Bravo et merci pour votre courrier adressé à notre confrère, Monsieur le Dr Jean-Pierre DOOR.
    Je suis également profondément déçue des conclusions de notre confrère député.
    J’ai lu les 16 pages de son compte-rendu sur la Mission « flash » sur le LEVOTHYROX et j’ai regardé la vidéo de sa communication sur le site de l’Assemblée nationale.
    Il reprend les conclusions de l’ANSM et le principal enseignement de cette mission est qu’ « il n’y a pas de crise sanitaire mais une crise médiatique ».
    J’apprends que j’ai été victime d’une crise médiatique !
    Je prenais du LEVOTHYROX depuis 2003. Tout allait bien jusqu’à la nouvelle formulation du médicament.
    Je l’ai prise en toute confiance et j’ai vécu un cauchemar pendant trois mois et demi avec un dosage de TSH dans les normes. Aujourd’hui, je vais bien sous EUTIROX italien.
    Trop de patients continuent à prendre la nouvelle formule en subissant des effets indésirables invalidants.
    Laisser penser que la crise est résolue, quel mépris pour les patients en souffrance !

  • #29

    Loat tina (mercredi, 08 novembre 2017 23:21)

    Je vous transmets la lettre que j'ai adressée à la Ministre de la santé, restée sans réponse ce qui prouve bien le mépris et le manque de considération face à la souffrance.
    Merci Dr Pleimelding votre courrier vous honore.

    Madame le Ministre de la Santé



    Je souffre depuis quelques mois de divers problèmes de santé, troubles du sommeil, douleurs articulaires suivies de grande fatigue, prise de poids anormale, perte de cheveux, problèmes digestif, état dépressif,…
    Traitée sous Lévothyrox et stabilisée depuis de nombreuses années, pour la maladie d’Hashimoto, je viens d’apprendre que la nouvelle formule du Lévothyrox provoque chez de nombreux patients suivant ce traitement, des problèmes similaires. Mes ennuis de santé ayant débuté dans la période suivant la prise du médicament « nouvelle formule », la relation est évidente. Contrairement à ce que certains éminents spécialistes affirment, je n’ai pas somatisé ces ennuis de santé, n’ayant été à aucun moment informée du changement de la formule….
    J’ai consulté mon médecin traitant qui après un analyse sanguine ayant montré une augmentation anormale de T.S.H et une baisse d’hématies, m’a prescrit le médicament Euthyrox « ancienne formule » qui n’est à priori qu’une solution provisoire.
    Lorsqu’on m’a diagnostiquée la maladie d’Hashimoto il m’a été prescrit du Lévothyrox qui n’a occasionné aucun effet secondaire et ce n’est pas en m’expliquant que la nouvelle formule est mieux, que les effets secondaires vont « MIRACULEUSEMENT » disparaitre ! Si je me vois dans l’obligation de passer à la nouvelle formule, je crains de devoir arrêter mon traitement avec tous les risques que cela comporte, ne voulant pas avoir à vivre le calvaire que je subis depuis ces derniers mois ! Décision déjà pris pour la vaccination : s’il est conseillé aux personnes faibles, aux enfants, aux femmes enceintes les vaccins sans adjuvant, cela me parait évident qu’il n’est pas anodin et sans danger de se faire vacciner.
    Devant le flou le plus total autour de ce nouveau scandale médical ou le sentiment qu’une fois encore le malade est considéré comme un cobaye sans son accord, après l’expérimentation du nouveau médicament sur des gens en parfaite santé pour valider sa « mise sur le marché » ?, le nombre de gens touchés par ces « effets indésirables » minimisé dans la plupart des médias (propagande ?), je suis en perte de confiance totale de nos institutions! La liste est aujourd’hui longue, après le sang contaminé ou personne n’est « responsable » ni « coupable », le médiator qui mettra des années à être jugé, l’amiante, dernièrement les 11 vaccins obligatoires pour les enfants et si j’étais mère maintenant je ne ferais pas vacciner mes enfants, j’appellerais à la désobéissance persuadée que je suis que les décisions sont prises sous la pression des lobbies pharmaceutiques.
    Que nous réserve l’avenir avec la mise en concurrence des laboratoires, quand ces médicaments seront-ils disponibles, dans quelles conditions les expérimentations seront-elles réalisées avant autorisation d’exploitation,… ?
    Dans les prochains jours, un choix va se présenter, subir des « effets indésirables » extrêmement contraignants et douloureux ou arrêter le traitement. Que croire aujourd’hui, les risques liés à l’arrêt du traitement sont-ils réels,… ? Informations fiables ou propagande des pouvoirs ?
    Si je n’ai pas très prochainement de réponses crédibles à mes interrogations, si j’ai le sentiment d’être trompée ou manipulée, je déciderais de ne plus prendre le Lévothyrox et vous en porterez la totale responsabilité !
    Je vous prie d’agréer Madame la Ministre de la Santé, mes salutations dépitées.
    Madame Tina Loat
    .


  • #30

    pasnon yvette (samedi, 11 novembre 2017 15:34)

    MERCI Docteur pour votre compréhension dans nos souffrances Lorsqu’on m’a diagnostiquée la maladie d’Hashimoto il m’a été prescrit du Lévothyrox qui n’a occasionné aucun effet secondaire cela pendant plus de 20ans et la en 5mois oui 5mois plus rien ne va maux de tete ,insomnie ,prise poids palpitations ;depression etc etc un mal etre que je ne connaissais pas etant une personne active joyeuse sans probleme particulier
    je me demande où est le respect du malade dans ce scandale? MERCI Monsieur

  • #31

    nicole cadot (samedi, 11 novembre 2017 16:16)

    merci monsieur; vous etes jusqu ici le seul qui avait pris notre soufrance sans nous faire passer pour des malades imaginaires. lorque que j ai demande a u mien de me metre sur mon ordonance ancienne formule, il c est mis dans une rage folleje lui est repondu qu il y avait une crise sanitaire et que personne voulait nousepauler a croire que vous etes tous complicespar ailleurs il c est exuser par tel mais pour moi cela ne me suffit pas .si bien que j ai du commander en allemagne ; bien recue au telet medicaments envoyes dans le plus bref delais je suis mieux mais des coups de pompes improtus et en voiture cela n est pas tres prudent

  • #32

    woest babette (samedi, 11 novembre 2017 19:29)

    Merci, Docteur de comprendre notre souffrances moi j'ai eu les symptômes depuis le fin avril, mon médecin a donné des antidépresseurs et des cachets pour dormir, mais j'étais encore plus. le faite qu'au mois d’août nous apprenons que le levo a été changé, j'ai juste fais le rapprochement avec mon mal, rien a voir avec les médias, c'est cela qu'il ne veulent pas comprendre. moi je prenais du Levo 100 depuis 12 ans sans aucun problème jusqu'au mois d'avril. merci pour le combat

  • #33

    haulin (dimanche 12 novembre 2017) (dimanche, 12 novembre 2017 04:02)

    je suis trés trés mal depuis ce nouveau médicament dit "LEVOTHYROX" OU " EUTHYROX" fatigue INTENSE, baisse de la tension (entre 9 et 10 ) , crampes , douleurs articulaires et musculaires , vertiges importants , troubles de l'humeur , perte d'appétit et de poids , essoufflements alors que je suis plutot active , blues parfois alors que tout va bien dans ma vie... j'ai une activité professionnelle et cela m'handicape énormément...etc . Je suis fatiguée d'etre fatiguée.... MERCI DOCTEUR POUR VOTRE COURAGE ET VOTRE DETERMINATION A VOULOIR NOUS AIDER...